Le « pilates des bonnasses », le « centre le plus branché », la « parenthèse salvatrice » … Que n’avais-je pas lu sur ce fameux centre de pilates au coeur du Marais? Qui plus est, un club supra instagrammable donc la déco tropico-sun s’affiche minimum une fois par semaine sur mon feed, me rappelant au passage que je ne me suis toujours pas mise au sport qui fait visiblement VRAIMENT changer de corps… Si, si c’est ce qu’on dit 😉

Capture d’écran 2018-07-11 à 16.41.19

Je décide donc en début d’été d’aller enfin me « reformer ». Je prends dès l’arrivée les obligatoires photos du lieu que je pourrai à mon tour placarder sur insta (y’a pas de raison!). Sans aucun doute, il est inspirant et donne envie de venir, de passer du temps là-bas. Efficace pour une parenthèse sportive, il suffit de ramener une tenue de sport (pas de chaussures) et le reste (serviette, déo, savon, shampoing) est fourni sur place! Il y a même un petit coin boutique.

 

 

J’ai réservé un cours de « Jump Baby Jump »… Louche lorsqu’en principe, on se dit qu’on est censés être allongés sur une machine… Je ne voyais pas trop où j’allais jumper! En tous cas, j’arrivais pensant que la machine (appelée le reformer) allait faire l’essentiel du travail… Mais bien sûr je me trompais!

 

Le Reformer est là pour créer une résistance au poids du corps, et les ressorts de couleur permettent de doser cette résistance selon l’exercice. La prof nous a régulièrement demandé de les modifier au cours de la séance. Ce cours, plutôt très cardio, est en principe conseillé à des personnes ayant déjà pratiqué ce sport… Double difficulté pour moi qui ai un peu délaissé le cardio depuis que j’ai eu mon fils et qui en prime, ne connaissais rien au pilates machine.

IMG_20180604_124518

Ne voulant pas passer pour une débutante, j’ai tout de même tenu tout le long et ça reste accessible aux personnes qui font du sport régulièrement. Une planche est placée au pied de la machine. Il suffit de s’allonger sur le reformer, de placer les pieds sur la planche et de s’élancer / jumper en arrière (la partie sur laquelle on est allongés glisse et est retenue avec les ressorts).

IMG_20180604_123337.jpg

Dis comme ça, ça parait plutôt fun, sauf que bien sûr, le but du jeu est de travailler certaines zones spécifiques (jambes, abdos, fessiers notamment) donc avec des exercices mêlant synchronisation à cardio. Je vous laisse imaginer le résultats, qui pourrait s’apparenter à 55 minutes de sauts sur un trampoline. Conclusion : je comprends beaucoup mieux pourquoi Reformation peut réellement faire changer un corps. Je pense qu’il faut s’y atteler une à deux fois par semaine pendant un certains temps (de nombreux cours autres que le jump sont disponibles, permettant de cibler l’ensemble du corps).

Bien trop dommage que ce centre n’existe qu’au métro temple, j’encourage vivement celles (et ceux) qui vivent ou travaillent à côté d’aller tester. Pour les tarifs, jetez un œil par ici et pour celles et ceux qui trouveront ça cher, sachez que les séances de pilates machine « classiques » coutent généralement 40€…

Petit cadeau de fin : Alex au bout de sa vie à la fin de la séance 😉 Bisous!

IMG_20180604_123336.jpg

Reformation Pilates
175 rue du temple, Paris 3

Laisser un commentaire