Troisième épisode de la saga Made by Sarenza (par ici pour le premier… et le second!), et retour à Montmartre, retour aux ballons colorés avec mon squad The Balloon Diary et Les Confettis.

dsc_7803

Vous l’avez peut être remarqué mais ces photos sont dans la lignée du premier, lorsque nous avions pour ambition de mitrailler l’ensemble de nos looks à Montmartre, les jambes à l’air !

C’est sûr que  ces photos nous rappellent les mois d’automne et le temps clément… Mais malgré le soleil, ça n’était absolument pas le cas ! Nous avons déchanté après le second shoot, bien que nos quelques sauts de cabris nous aient permis de ne pas être totalement frigorifiées.

Celle qui dans l’histoire à le mieux tenu le coup, c’est tout de même Perrine, et pourtant elle avait plus de raisons que nous de se plaindre (cf ce qu’elle cache sous son manteau).

dsc_8010
Perrine porte le modèle My Talon is Rich #1

Ce jour-là, j’ai donc découvert Perrine que j’avais jusqu’ici uniquement croisée en coup de vent, en soirée. Perrine a une petite fille à peine plus âgée que Gaspard, et semble mener comme nous une vie bien agitée à jongler entre sa famille, son boulot et ses projets perso.

Depuis 2010, Perrine a une agence de création graphique et éditoriale. Aujourd’hui, elle manage une équipe de 3 personnes sur des sujets variés comme la création de contenu pour des magazines, des identités visuelles ou la gestion du webzine Lesconfettis.com. Récemment, elle a lancé le premier numéro de sa revue, toujours sous le nom de LES CONFETTIS. C’est un semestriel féminin qui met en avant des femmes inspirantes que ce soit pour leur audace, leurs idées, leurs passions ou leurs réalisations. Par ici pour le découvrir, vous reconnaissez la fille sur la couv ? 😉

 

dsc_7789

Quand je vois Perrine, j’admire son énergie, je me demande souvent comment elle réussit à tout concilier, comme si de rien n’était. Puis, je me souviens que je fais un peu pareil… Et ça me rend super fière de penser qu’on peut me voir comme je vois Perrine, super woman des temps modernes. Mais je suis bien consciente qu’elle a un petit temps d’avance sur moi tout de même : un deuxième en route, sa boîte à elle…

dsc_7815
Anne porte le modèle Nomad Mermaid #7

 

Made by Sarenza m’aura permis d’être entourée de femmes inspirantes et ambitieuses, bien différentes l’une de l’autre, deux exemples à suivre dans leurs genres <3

Sans prôner le féminisme (nous sommes sur un blog mixte !) je peux tout de même affirmer que #Mysquadisbetterthanyours 😉

(2 commentaires)

Laisser un commentaire