Retour en force des ballons aujourd’hui, je vous présente la nouvelle série de photos issue de notre collaboration avec Made by Sarenza.

Processed with VSCO with a8 preset

A la maison cette fois-ci, sur une idée que nous avons eue avec Anna de reproduire un dimanche type. Anna habite près de chez nous et nous nous retrouvons souvent les week end pour de longs brunchs.

Processed with VSCO with a8 preset

J’allais commencer ce post en racontant qu’Anna était mon maître à penser ballon, mais en fait, ce n’est pas vrai du tout. Je connais beaucoup plus la Anna sans son ballon rose et c’est celle-ci que j’aimerais vous dévoiler ici.

Processed with VSCO with a8 preset

J’ai rencontré Anna autour d’une soirée champagne… et ça rapproche. J’ai une attirance particulière pour la Californie et les gens qui y habitent, et je me suis dit que l’Australie, ça n’était pas si différent, gros cliché de la plage et des surfeurs, je l’avoue ;) Anna partait donc avec quelques points d’avance dans mon cœur.

Autre avantage : nos mecs s’entendent plutôt bien, c’est leur côté geeks de la photo et de la vidéo qui les rapproche. Quand on se retrouve tous les 4, ils vont instantanément s’isoler pour discuter et nous laisser entre nous. Un deal parfait : avec Gaspard, je n’ai plus autant de soirées filles et ces moments comptent beaucoup… Et pour Anna, j’imagine que de recréer son monde à Paris n’est pas une affaire facile et j’espère faire partie de ses nouveaux repères !

Processed with VSCO with a8 preset

 

Car vous le savez certainement, le « Parisian Dream » est quelque peu édulcoré vu de l’extérieur. Et malgré une réussite quasi instantanée de son coup de tête il y a 2 ans (une rencontre, un mariage, un balloon diary florissant, pas mal comme bilan !) malgré cela donc, ce n’est jamais facile de tout plaquer pour recommencer.

Processed with VSCO with a8 preset

Anna a une force de caractère doublée de légèreté qui la rendent résistante à toute épreuve. Plutôt sarcastique, elle exerce son humour entourée de gens de confiance et pour l’instant, il fonctionne essentiellement en anglais. Le problème d’Anna, c’est qu’elle a trop d’idées. C’est aussi le défaut / qualité de son mari, et quand ils parviennent à se canaliser, ils sortent des pépites qui dépassent les limites d’Instagram et du Ballon Rose. J’espère de tout cœur qu’ils nous réservent des surprises (ou à défaut de me surprendre, de longs repas de débats pour les next steps ?).

En attendant, je suis ravie de voir qu’Anna nourrit de plus en plus son blog, et pour clôturer ce post, je vous invite à faire la tournée de notre squad en commençant donc par theballoondiary.com !


Sans oublier le post de Perrine sur lesconfettis.com : une jeune femme que je découvre grâce à ces shootings et dont j’essaierai de dépeindre le portrait la prochaine fois !

 

(2 commentaires)

Laisser un commentaire