Le week-end dernier, à Bristol, le parc Dismaland fermait ses portes. L’artiste Banksy a une nouvelle fois marqué les esprits. Notre ami David Pellegrini était sur place pour Paris24seven, son séjour nous est raconté en images :


Et le conte fêlé devient réalité…

Le château délabré de la moche au bois flippant s’élève majestueusement devant nous. L’ami Banksy a encore frappé et nous propose cette fois de découvrir un monde fait de moisi et de désenchantement. « Bemusement park » : la baseline de Dismaland nous annonce la couleur de cet arc-en-ciel plutôt livide, blafard et surtout éphémère. Avec Paris24seven, on a profité du dernier week-end d’ouverture pour visiter le parc satiriquement génial de Weston-super-mare. Très proche de Morne-la-vallée.

_DSC7808_Snapseed

« Have a dismal day». On est accueilli par le sourire lugubre et antipathique des agents de sécurité, mais aussi par les têtes blasées de la totalité des employés. Ici c’est l’anti-Disney. Bienvenue dans la réalité brute, celle où on appuie où ça fait mal. Diriger des mini-bateaux entassés de migrants, ou pêcher du canard mazouté, l’anglais et sa bande d’artistes essayent de rallumer les consciences à coût de cocktail Molotov. On erre dans les allées plutôt gêné car l’on sait que nous sommes l’essence même du parc. La preuve avec les dizaines de personnes se pavanant fièrement avec leur ballon d’hélium « I am an imbecile », œuvre de l’artiste David Shrigley. L’expérience est profondément dérangeante mais bizarrement distrayante. Malgré quelques incohérences, car cette balade moralisatrice contre la société de consommation finit tout de même par le gift shop. Tee-shirts made in Bangladesh en bonus. 

_DSC7842_Snapseed

L’ultime pied de nez viendra d’une annonce faite sur le site le dernier jour d’ouverture du parc. Le bois de construction du parc pourrait être envoyé aux réfugiés de la jungle de Calais afin de leur construire des abris. Une façon pour l’artiste de donner une attention médiatique et internationale à une réalité que beaucoup tente d’occulter. 

Rédigé par Ajonette

#lifestyle #nightlife #paris #party

Laisser un commentaire